QUE VIVENT ET SE MULTIPLIENT LES DINERS « CLANDESTINS »

QUE VIVENT ET SE MULTIPLIENT LES DINERS « CLANDESTINS » !

Non, je ne joindrai pas ma voix au concert des réactions indignées qui condamne les diners « clandestins » de Pierre-Jean Chalençon où s’invitent des Ministres intègres.

Non, je ne joindrai pas ma voix à celles qui tancent de « braves » policiers qui « bravent » eux-mêmes les consignes liberticides pour fêter dans un commissariat ou une gendarmerie l’anniversaire de l’un d’entre eux

Pas plus que je ne réprimande les jeunes qui tournent des clips, les copains qui boivent du rosé sur une plage, les « carnavaleurs » de Marseille et d’ailleurs, les fêtards du ministère de l’Education Nationale, les danseurs qui virevoltent sur les accents entrainants de la chanson de H.K.

Tous ceux-là ont raison !

Et je ne saurai trop que les encourager à braver encore et toujours les consignes liberticides et mortifères d’un gouvernement de fous furieux. Ils ont tous raison de faire fi des oukases de Macron Véran Castex et Darmanin. Ils ont tous raison et il ne faut pas, ni les critiquer ni les condamner, mais au contraire appeler les français en masse à suivre leur exemple, à entrer dans la désobéissance civile.

Le reproche, car il en est un tout de même, que l’on peut faire aux organisateurs de diners clandestins » huppés, aux journalistes de télés qui festoient, aux policiers et gendarmes qui se congratulent et « trinquent », ce n’est pas de faire cela, ils ont entièrement raison, je le re redit, mais c’est de se comporter comme des « faux-culs ».

Des Ministres qui prennent des arrêtés et font le contraire de ce qu’ils disent sont méprisables, des journalistes de télévision qui commentant « les carnavals, barbecues et rassemblements « clandestins » traitent les Français de « peuple de petits cons », et se comportent eux-mêmes comme de « grands salops » sont des gens ignobles sans nul doute. Les policiers et gendarmes qui s’éclatent bien à l’abri dans les murs de leurs locaux dédiés et verbalisent le lendemain un brave citoyen qui ne met pas de masque, a fait 12 kilomètres ou rentre à son domicile à 20 heures, sont des « bouffons » et des « petits garçons ». Comme les potaches ils obéissent bien sagement au maitre et chahutent dès qu’il a le dos tourné.

Infantilisation !


Refusons d’être nous aussi « infantilisés ». Refusons les lois, décrets, et arrêtés liberticides de ce gouvernement ubuesque.

A l’exemple des « bourges hilares », des ministres félons, des journalistes indignes, des policiers ou gendarmes indisciplinés, libérons-nous, faisons exploser la chape de plomb de « l’état d’urgence sanitaire ».

Patrick Seignon. « lavoiedessansvoix.fr ». Mardi 6 avril 2021.https://lavoiedessansvoix.fr/forum/c…INS-%C2%BB-%21

Rajouter un commentaire